Home arrow ST. JOHN'S REEFS
Samedi 28 Mars 2020 à 15:41
Select Language
EnglishFrançaisDeutschItalianoEspañol
Home
Infos & News
Itinéraires
Notre Flotte
Nos amis
Reportages sur nous
Multi Média
Contacts
Site Admin.

179-fra

fdive

ameliewebsite


europhoto
ST. JOHN'S REEFS PDF Imprimer Email

A Sud du tropique du Cancer

La zone appelée St. John est assez atypique en Mer Rouge. Sa particularité réside en fait dans la morphologie du fond marin, il s’agit d’un haut fond de 200 mètres de profondeur d’une très grande dimension, situé entre la côte et la zone de l’île de Zabargad, avec tout autour des eaux très profondes. Sur ce haut fond se sont formés différents reefs, certains d’entre eux arrivent en surface et d’autres ont leur sommet à quelques mètres de la surface, ils sont appelés en langue arabe « Abili ».

Les plongées de St. John sont de très haut niveau pour leur richesse de la faune et de la flore marine. Se trouvant dans la zone la plus au sud de la Mer Rouge égyptienne, elles offrent des eaux plus chaudes, spécialement agréable dans la période hivernale (23°/24° C.) Les ports d’embarquement sont déterminés selon les positions des bateaux et des normatives gouvernementales en vigueur au moment du départ.

La croisière se déroule toujours selon les conditions météo-marines du moment, allant sur les sites de plongée les plus beaux et représentatifs de la région. Le reef d’Abu Galawa, par exemple, est particulièrement indiqué comme première plongée pour reprendre contact, ou bien pour une nocturne inoubliable étant le lieu où a coulé un petit remorqueur qui est actuellement entièrement concrétionné et très riche de vie. Grandes barrières corallines comme Shaab Mahrus, Shaab Farag, Shaab Osam, Shaab Maksur et autres encore, sont idéaux pour leurs parois verticales avec leurs gorgones et la possibilité de voir du poisson pélagique, plateaux recouverts d’alcyonaires, coraux mous et arbustes de corail noir. Shaab Claudio est, par contre, un dédale de grottes facilement visitables sans aucun danger étant donné quelles présentent de grandes fentes en surface, devenu un site incontournable pour les photographes passionnés. Umm Khouram, peu au dessus de St. John a les mêmes particularités. Shaab Sataya, une barrière de très grande dimension, appelé également dolphin reef pour la présence fréquente d’un grand groupe de dauphins, un temps également renommé pour ses amphores romaines, qui malheureusement sont actuellement détruites dû à la négligence de certains visiteurs! Shaab Hassan est situé dans la partie sud-ouest de Sataya et permet une belle plongée sur ses tours à est desquelles un champ d’anguilles sortent leurs têtes du sable en ondulant au rythme de la mer. Shaab Hammam, composé d’une file de reefs séparés par des couloirs de coraux durs. En particulier des coraux parasol sous lesquels il n’est pas rare de voir de petits requins à pointe blanche ou bien des raies à points bleus s’y reposer.

Pour arriver à St. John, il faut passer devant la pointe de la péninsule de Ras Banas, qui referme le golfe du port antique de Bérénice.

Les Abili étant la particularité de St. John, vous pourrez visiter les plus beaux d’entre eux : Abil Gaafar, une sorte de pyramide sous-marine dont le sommet reste immergé à -3 mètres est tapissé de coraux durs et et dont la partie supérieure a été baptisée le « jardin japonais », ses tombants magnifiques entièrement recouverts d’alcyonaires ayant une constante présence de poisson et reçoivent la visite des nombreux pélagiques;  Abil Ali lieu où les rencontres avec de gros pélagiques sont au programme journalier, comprenant les requins marteaux, Albimarginatus, Longimanus e grandes raies mantas, à ne pas manquer la visite sur le tombant nord-ouest, qui est recouvert de véritables tranchées de gorgones géantes. Autre poisson indigène et typique des eaux les plus au sud de la Mer Rouge sont les poissons perroquet rhinocéros, de la taille d’un poisson napoléon, ces gros exemplaires sont habitués à se nourrir en croquant des coraux durs dans la zone supérieure du reef.

Le reef de White Rock, prend son nom d’une grande roche blanche qui est l’unique partie visible de loin. Cette barrière est une explosion de coraux durs avec des formations splendides et inhabituelles de coraux de feu de très grandes dimensions. Shaab Aiman est un spectacle de tours madréporiques très scénographiques, aller à la recherche d’une grande ancre romaine complètement concrétionnée et mimétisée  dans les coraux, devient un agréable passe-temps ! Non loin de là, Abil Salah, deux plateaux très riches de poisson de barrière se cachant autour de ses tours colorées, mis à nord et à sud d’une tour principale arrivant presque en surface.

Les mouillages nocturnes toujours abrités en font une croisière confortable et permettent toujours les plongées nocturnes, itinéraire programmable toute l’année.

brothers

N.B. En cliquant sur le poisson fish positionné dans la carte géographique vous pourrez découvrir diverses cartes sous-marines.

1st Choice Web Design & Hosting |