Home arrow LA MER ROUGE
Mardi 02 Mars 2021 à 12:12
Select Language
EnglishFrançaisDeutschItalianoEspañol
Home
Infos & News
Itinéraires
Notre Flotte
Nos amis
Reportages sur nous
Multi Média
Contacts
Site Admin.

179-fra

fdive

ameliewebsite


europhoto
LA MER ROUGE PDF Imprimer Email

FAUNE ET FLORE

Géographie
Avec ses 2 350 km de long et ses 350 km de largeur maximale, la Mer Rouge-satmer Rouge est un vaste bassin, fermé au nord par les golfes de Suez et d'Aqaba et au sud par le détroit de Bab-al-Mandib, profond d'une centaine de mètres. Bordée de montagnes riches en bauxite aux teintes rouges qui, dit-on, lui valent son nom de Mare Rostrum, elle possède un écosystème unique en son genre. Née il y a 25 millions d'années de la séparation du continent africain et de la péninsule Arabique, elle se distingue par l'activité volcanique de ses hauts-fonds, ses courants réguliers, sa quasi-absence de marées, un taux de salinité élevé de 4,1% (la moyenne des mers du globe est de 3,2%) et une température de ses eaux qui ne chute que légèrement dans les bas-fonds.
Depuis l'Antiquité, la mer Rouge est un axe commercial entre l'Orient et l'Occident: les navires, chargés de cuivre, de poteries et de tissus à l'aller revenaient emplis de soieries, d'épices, de bois et même d'éléphants. Des siècles de navigation, entrecoupés de naufrages et d'actes de piraterie, perpétués et prolongés par l'ouverture du canal de Suez, en 1869. Elle est devenue aujourd'hui une destination plébiscitée par tous les plongeurs.


Une armée de bâtisseurs : les coraux

Cet organisme, dont on répertorie plus de 250 espèces en mer Rouge dont 8 % endémiques, est constitué de branches de polypes.
Mi-animal, mi-végétal, l'ensemble accapare les récifs telle une armée de bâtisseurs : quand une colonie meurt, une autre vient aussitôt s'agripper au squelette calcaire de la précédente... Mais il ne faut pas se leurrer, à raison de quelques millimètres ou centimètres par an selon les espèces, des milliers d'années sont nécessaires pour que le corail tapisse les fonds et modèle le relief. On les rencontre aussi bien dans les eaux côtières peu profondes que sur les plaques continentales et en bordure des îles de pleine mer.


Un aquarium géant

Avec 1,248 espèces dont près de 17 % endémiques, la mer Rouge est un magnifique aquarium et ses récifs une aubaine pour nombre de poissons : certains s'y protègent de leurs prédateurs, d'autres y couvent et la majorité y trouve sa nourriture.


Fatale attraction

Des formes et des couleurs, des taches et des rayures: la palette de ce monde aquatique semble s'étendre à l'infini. Mais, attention, outre qu'il est défendu de les toucher, certains animaux peuvent s'avérer dangereux. Alors, on garde ses mains croisées et on joue finement de sa flottabilité.

Espèces urticantes
Les cnidaires ont en commun des cellules spécialisées, les cnidoblastes. Sous ce mot barbare se cachent une ou souvent plusieurs pointes qui distillent un venin plus ou moins agressif : aux filaments urticants des méduses, il faut ajouter les piqûres d'anémones de mer et les brûlures du corail de feu, reconnaissable à sa coloration brune.
Conduite à tenir: rincer à l'eau de mer, appliquer du vinaigre et étaler une pommade antihistaminique.

Espèces venimeuses
Certains poissons sont pourvus de neurotoxines également promesses de piqûres douloureuses parfois mortelles ! Ainsi l'aiguillon des raies provoque fièvre, nausées et spasmes, les épines dorsales de la rascasse volante, du poisson-pierre et du poisson-scorpion déclenchent des paralysies musculaires, tout comme celles de certains échinodermes (oursins, étoiles de mer). Quant aux cônes textiles, mollusques d'apparence inoffensive, leur dard peut tout simplement entraîner la mort.
Conduite à tenir: plonger la partie piquée dans l'eau la plus chaude possible (le venin se détruit avec la chaleur) et trouver le cabinet médical le plus proche.

Autres espèces
D'autres espèces possèdent un attirail défensif non moins dissuasif: le scalpel du poisson-chirurgien s'avère très tranchant et la denture acérée des murènes génère des lésions infectieuses.
Conduite à tenir : désinfecter soigneusement la plaie. Si le rappel n'a pas été fait, se faire vacciner contre le tétanos.


Les prédateurs

Rarement agressifs en mer Rouge, les requins n'en sont pas moins des prédateurs : on évite donc de taquiner les requins de récifs et pointes blanches, connus pour leur curiosité mais très craintifs, les requins-nourrices qui rasent les fonds. La majorité se rencontre à l'extérieur des récifs, comme le requin-marteau à la drôle de protubérance, ou encore le requin-léopard, tacheté comme son homonyme terrestre et, plus rarement, le requin Longimanus et le requin-baleine, de véritables colosses des mers.

La vie sous-marine autour des épaves
Les épaves constituent l'environnement privilégié d'une multitude d'organismes : alcyonaires, gorgones, madrépores transforment ainsi la plus malheureuse coque rouillée en jardin fabuleux où évoluent crustacés, mollusques, poissons-perroquets, mais aussi murènes, rascasses volantes ou poissons-crocodiles. Mais, la star des épaves, c'est incontestablement le mérou, véritable gardien des navires engloutis.



Un monde en Technicolor

 Pour se repérer un peu, voici une liste des principaux habitants de la mer Rouge


Anémone de mer et poisson-clown

Une symbiose unit les deux animaux: protégés de l'urticaire par une substance qu'ils sécrètent en permanence, les clowns nourrissent l'anémone, qui, en échange, les défend contre les agressions extérieures.


Anthias
(ou barbier)
D'une quinzaine de centimètres, il se distingue par sa tache orangée (la femelle ourle ses yeux d'une ombre violacée); il évolue en bancs et enlumine les récifs.

Baliste-titan
Un corps massif tirant vers le brun, légèrement strié, et des nageoires ourlées de noir. En période de reproduction, entre avril et juin, le baliste répond au plongeur qui s'aventure sur son territoire par une attaque en règle de ses palmes.

Barracuda
Argenté rayé de noir, ce prédateur au corps effilé a une denture à la dangereuse morsure. Grégaire lorsqu'il est jeune, il devient solitaire par la suite. Comme la pie, les objets brillants l'attirent.

Diodon (ou poisson-porc-épic)
Une grosse tête et des yeux ronds et globuleux: le diodon a tout du vilain petit canard. Mauvais nageur, ce bluffeur qui vit plutôt la nuit se défend en gonflant son corps en baudruche, hérissé de piquants.

Gaterin tacheté
On rencontre ces poissons pacifiques en bancs et à de faibles profondeurs. Les lignes noires qui les caractérisent au début de leur vie se délavent avec le temps.


Mérou

Ce poisson costaud (jusqu'à 1 m), repérable à sa mâchoire qui fait la moue, se décline entre espèces de couleurs et formes différentes, à points rouges, rouges à points bleus, cuivrée, à queue falciforme... Toutes ont deux points communs : logeant dans les récifs et, mieux encore, dans les épaves, aucune ne s'éloigne de son trou. Femelle à la naissance, le mérou devient mâle au bout de quelques années.

Murène javanaise
Longue de 2 à 3 m, elle se cache dans les anfractuosités coralliennes, mais nage aussi parfois en pleine eau. Ne jamais l'approcher de trop près : la morsure de ses dents aiguisées est une source fréquente d'infection.

Napoléon
Il est lourd - certains atteignent 200 kg ! - autant que sympathique, et surtout aisément repérable avec sa drôle de protubérance frontale en forme de chapeau impérial.

Nason
Cette licorne des mers munie de deux scalpels de part et d'autre de sa queue est aussi très craintive. A la moindre alerte, elle disparaît en quelques secondes.

Nudibranche
Il a l'aspect d'une limace aux couleurs vives.

Platax
Un drôle de poisson à la fois rond et plat. Avec l'âge, il grandit et devient plus haut que long.


Raie pastenague à points bleus
Tachetée de bleue, elle déploie ses nageoires comme de larges ailes et possède, à la base de sa queue, un aiguillon particulièrement venimeux. Lorsqu'elle n'est pas posée sur le sable, elle se déplace en planant littéralement.

Rascasse volante (poisson-lion)
Gracieuse à souhait avec son dos voilé, la rascasse volante sait tenir ses attaquants - plongeurs y compris - en respect; les épines de sa nageoire dorsale sont unies par une membrane et injectent un venin extrêmement douloureux.
Ce poisson noctambule nage parfois sur le dos ou demeure immobile, en quête de quelque menu fretin, principalement des crustacés.

Poisson-chirurgien
C'est un scalpel logé à la base de sa queue qui vaut son nom à ce poisson. Végétarien, il ne le sort qu'en cas d'agression.

Poisson-cocher
Ce planctivore aime à se pavaner en compagnie pour mieux montrer son dos huppé de blanc.

Poisson-coffre
Avec son corps massif et anguleux, on le confond souvent avec le diodon. S'il se promène sans hésiter à découvert, c'est un solitaire qui se dissimule à la moindre alerte.

Poisson-crocodile
Une grosse tête aplatie, des yeux globuleux habillés de paupières très fines et une couleur sable font du poisson-crocodile l'un des rois du mimétisme.


Poisson ange-empereur

Il vit le plus souvent en solitaire, se nourrit d'algues et d'éponges. Sa livrée évolue avec l'âge.


Poisson-papillon jaune

Poisson qui aime la vie de groupe et de couple et dont le jaune citron marbré d'orange tranche avec la tache noire représentant un œil fictif: une particularité bien utile pour berner un potentiel ennemi.

Poisson-perroquet
Il porte bien son nom, ce poisson dont la mâchoire ressemble au bec crochu de cet oiseau. Il s'en sert pour gratter le corail et broyer sa nourriture. Ses teintes varient selon son sexe - le mâle est plus coloré pour mieux attirer les femelles - et évoluent avec l'âge. La nuit, il se terre dans les excavations et s'enveloppe dans un cocon.

Poisson-scorpion
L'autre artiste du camouflage ; sa coloration très mimétique lui permet de passer inaperçu. Sa nageoire dorsale est pourvue d'épines reliées à des poches à venin qu'il utilise pour se défendre ; la douleur provoquée est difficilement supportable.

Thon
Tout le monde connaît son corps argenté et puissant, et sa queue en forme de croissant ornée de courtes nageoires décoratives. Vivant en bancs, il est remarquable par sa rapidité.

1st Choice Web Design & Hosting |